Préparation du sol et choix des plantes

Motoculteur

Le travail du sol

Un bon travail du sol favorise une croissance saine et vigoureuse. Débarrassez d’abord la surface de toutes les mauvaises herbes. Bêchez profondément, par exemple avec un motoculteur et enfouissez des matières organiques bien décomposées pour améliorer la structure du sol et sa fertilité. Pour cela, vous pouvez utiliser la terreau issu de votre composteur. Si possible, préparez un terrain vierge au moins un an avant de planter. L’automne et le printemps constituent le meilleur moment pour planter les vivaces herbacées. Avec une mise en place en automne, les racines ont le temps de bien s’établir avant l’hiver, tant que le sol est chaud. Mieux vaut planter au printemps les vivaces qui ne tolèrent pas le froid et l’humidité à l’état jeune.

Les plantations

Plantez les arbres à racines nues ou en motte le plus tôt possible après l’achat et par temps doux. Dans le cas contraire, faites les patienter dans une grande serre de jardin. Renoncez à toute plantation par temps pluvieux ou par forte gelée, sous peine d’une mauvaise reprise. Si les végétaux en conteneur peuvent se planter toute l’année, ils exigent des arrosages copieux après une mise en place à la belle saison. Si l’eau manque, leur croissance est affectée et ils risquent de mourir. Plantez de préférence les arbres et les arbustes caducs en conteneurs, juste avant le repos hivernal. Préférez le printemps pour les persistants, qui reprennent mieux à cette époque, s’ils sont bien arrosés.

Organisation du jardin

Pour organisez votre jardin, tenez compte des caractéristiques de l’emplacement. Utilisez les plantes les mieux adaptées, même si la plupart des végétaux tolèrent des conditions assez variables. Procurez vous des plantes robustes et bien cultivées. A l’achat, vérifiez l’absence de ravageurs ou de maladies, comme un feuillage décoloré. Privilégiez les plantes qui vivent longtemps dans le jardin. Pour les vivaces herbacées, retenez des espèces vigoureuses, avec des pousses fortes, des bourgeons sains et dodus, des racines denses et bien ramifiées. Vérifiez que le substrat est propre et non recouvert de mousses ou d’hépatiques, signe que la plante vit en conteneur depuis longtemps et risque de souffrir d’une carence en éléments nutritifs ou d’un excès d’arrosage.

Les fruitiers

Arbres et arbustes doivent présenter une charpente équilibrée, en rapport avec le volume de la motte. En hiver, ils sont disponibles à racines nues ou en motte enveloppée d’une tontine. On en trouve toute l’année en conteneurs. Si vous optez pour un arbre à racines nues, sélectionnez un sujet aux racines ramifiées, bien développées et fraîches. Pour une plante en motte, vérifiez que celle-si est ferme et uniformément humidifiée, au sein d’une tontine ou d’un filet. Pour les conteneurs, évitez les sujets dont les racines forment un chignon ou dépassent du pot à la base. Leurs racines s’y trouvant à l’étroit, les plantes risquent de souffrir d’une carence en éléments nutritifs et d’avoir du mal à reprendre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *